Gestion

Gestion de stock en entreprise : de quoi parle-t-on ?

La gestion de stock est au cœur de préoccupations des chefs d’entreprise, et ce pour plusieurs raisons. Une bonne gestion des stocks assure la pérennité de l’activité, car elle permet d’évaluer leur volume et de gérer leur rotation. En effet, le stock ne doit pas être trop important tout comme il ne doit pas être insuffisant. Grâce à la gestion de stock, il est possible de déterminer les périodes d’approvisionnement les plus propices ainsi que les conditions de stockage optimales afin de ne pas alourdir les dépenses.

Qu’est-ce que la gestion de stock en entreprise ?

Lorsqu’on parle de gestion de stock, on ne fait pas uniquement référence aux produits finis, qui doivent être entreposés jusqu’au moment de leur livraison. On parle de l’ensemble des biens qui interviennent dans le cycle d’exploitation de l’entreprise, qu’ils soient destinés à être consommés, vendus ou transformés. Il s’agit notamment de stocks de marchandises à vendre pour faire des profits sans une transformation préalable, de stocks de matières premières, de produits finis ou semi-finis et de stocks d’emballages vides. La gestion de stock consiste à mettre en place une méthode permettant de maximiser la rentabilité de l’entreprise.

Le travail a pour objectif de maintenir une quantité nécessaire de stock au bon moment. S’il n’est pas assez important, on parle de rupture de stock, ce qui va interrompre la production et donc conduire à un manque à gagner. En revanche, lorsque le stock est trop important, l’entreprise immobilise de la trésorerie et risque même une perte en raison de la dépréciation des biens. Bien gérer un stock consiste donc à trouver le parfait compromis permettant de maximiser le profit tout en réduisant les coûts. Pour ce faire, il faut réaliser des prévisions et des planifications. Un stock bien géré doit permettre à l’entreprise d’honorer ses commandes, mais également de réduire le coût de stockage qui s’avère relativement élevé entre l’acquisition, l’entreposage, les frais de locaux et la dépréciation.

Quelles sont les différentes méthodes de gestions de stocks ?

Il existe plusieurs méthodes de gestion de stock pouvant être adoptées par les entreprises en fonction de la particularité des biens. En premier lieu, il y a la méthode de réapprovisionnement à date variable, mais à quantité fixe. Cela consiste à définir un niveau de stock minimum et une fois que celui-ci est atteint, on déclenche l’approvisionnement. Cette méthode est l’idéal pour les produits périssables, coûteux ou qui prennent trop de places, mais qui sont tout de même consommés régulièrement. Ensuite, il y a la méthode de réapprovisionnement à date fixe, mais à quantité variable. Il s’agit donc d’analyser le stock restant au fur et à mesure et de lancer la commande pour atteindre un certain niveau de stock optimal.

Cette technique est adaptée aux produits périssables et encombrants avec une consommation régulière. Néanmoins, il faut faire attention, car une croissance des commandes peut entrainer une rupture de stock. Certaines entreprises optent pour le réapprovisionnement à date et quantité fixes, mais cette méthode ne convient pas à toutes les activités. Elle concerne surtout les contrats de livraisons annuels et s’adapte aux produits à consommation constante. Néanmoins, en cas de rupture de stock, il peut s’avérer coûteux de bénéficier d’une livraison hors contrat. La dernière méthode concerne le réapprovisionnement à date et quantité variable où les commandes se font en fonction des besoins. La quantité commandée varie en fonction d’une estimation des besoins à court terme pour mieux limiter l’immobilisation de capitaux.

Comment optimiser la gestion de stocks en entreprise ?

Une fois que la méthode de réapprovisionnement la mieux adaptée à l’activité est choisie, il convient d’assurer la bonne rotation des stocks. Si le stock ne tourne pas, cela aura un impact important sur les charges et les capitaux immobilisés. Si certains biens se vendent mieux que d’autres, il est conseillé de se focaliser sur eux afin de prévoir un réapprovisionnement régulier. En revanche, les produits qui ne se vendent pas ou qui se vendent peu ne sont pas à renouveler ou sont à commander, mais moins régulièrement. Dans le cadre de la gestion des stocks, les prévisions et les planifications sont essentielles, mais elles dépendent surtout de la qualité et de la rapidité de la transmission des informations entre les collaborateurs. Avec une bonne gestion des stocks, il est possible de réaliser des économies et de développer le chiffre d’affaires.

Ajouter un commentaire

Poster un commentaire

A découvrir…